Véritable joyau naturel, la forêt occupe une place prépondérante en Haute-Savoie. Elle couvre 207 000 hectares, soit 40% de notre territoire, dont 66 000 hectares sont publics et 141 000 hectares sont privés.

Agir pour préserver l'écosystème forestier

En Haute-Savoie, 40% du territoire est couvert par la forêt, caractérisée par une cohabitation entre feuillus (chêne, hêtre, châtaignier) et résineux (pin maritime, pin sylvestre, épicéa et sapin). Cette ressource naturelle et renouvelable représente un enjeu majeur tant en matière d’aménagement durable que pour le développement économique du département.

Face aux enjeux liés au changement climatique, la forêt, « poumon de la terre » tient une place essentielle.
1 milliard d’euros sur 5 ans sera alloué aux filières agricoles et forestières dans le cadre du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) en Auvergne-Rhône-Alpes.
Le Conseil départemental de la Haute-Savoie, après avoir doublé en 2022 le budget pour l’agriculture et la forêt, le passant à 10 M€, a élaboré un plan forêt départemental. 

Travaillé en étroite collaboration avec les acteurs de la filière (Office national des forêts, Centre régional de la propriété forestière, SDIS 74) et articulé autour de trois axes, il s’inscrit en complémentarité du plan stratégique régional et du plan régional de la filière bois 2023-2027 tout en allant plus loin au regard des évolutions du climat.

Avec ce plan forêt départemental, c’est un accompagnement supplémentaire que le Conseil départemental souhaite apporter pour favoriser la capacité d’atténuation et d’adaptation des forêts au changement climatique, pour protéger notre forêt contre d’éventuels mais très probables incendies et pour renforcer la multifonctionnalité des forêts, développer la filière forêt-bois et conforter les forêts de protection.

Les 3 axes du plan forêt départemental

Axe 1 : favoriser la capacité d’atténuation et d’adaptation des forêts au changement climatique

Accompagner les opérations de conversion ou de transformation des boisements vulnérables au changement climatique et prévenir les risques de dépérissement.

  • Participer aux investissements pour favoriser l’adaptation des variétés vulnérables ou sinistrées
  • Soutenir les travaux de sécurisation et de restauration des bois
  • Mettre en place un fonds public-privé pour faire face aux défis à venir pour la forêt du 21e siècle : interventions d’urgence suite à un sinistre climatique ou sanitaire, reconstitution de forêts sinistrées, projets bas carbone, replantation.
  • Le plan forêt est prévu sur la période 2023-2028 et engage plus durablement le Département sur l’ensemble du 21e siècle concernant l’adaptation de la forêt Haut-Savoyarde au changement climatique.

Axe 2 : protéger la forêt contre le risque incendie

Réduire la vulnérabilité des forêts au risque incendie et limiter leur extension

  • Renforcer les moyens du Service départemental d’incendie et de secours (le SDIS)
    • 25 camions citernes feux de forêts (CCFM)
    • 5 lots de matériels d’extinction de feux héliportables
    • 2 conventions avec des sociétés de travail aérien pour l’activation d’hélicoptères bombardiers d’eau
  • Cofinancer les aides à l’investissement des collectivités, de l’ONF et des propriétaires privés (points d’eau, équipements de surveillance, …) dans le cadre du FEADER

Axe 3 : renforcer la multifonctionnalité des forêts : développer la filière forêt-bois et les forêts de protection

Soutenir les investissements forestiers afin de faciliter l’exploitation des bois.

  • Soutenir l’élaboration de schémas de desserte et la création de dessertes forestières, places de dépôt et de retournement
  • Participer aux investissements matériels effectués par les entreprises forestières, dans le cadre du FEADER
  • Proposer des subventions aux petits investissements des entreprises de travaux forestiers en complément du FEADER et aux groupements de sylviculteurs
  • Soutenir l’exploitation du bois par câble forestier
  • Accompagner les collectivités à la construction de plateformes en vallée pour stocker les bois et optimiser leur conservation avant commercialisation
  • Participer aux investissements d’exploitation des bois comme source d’énergie

Renforcer les investissements liés à la transformation des bois à vocation de construction, dans les scieries et entreprises de seconde transformation, dans le cadre du FEADER.

Soutenir les collectivités dans leurs investissements de génie biologique pour protéger les forêts.

  • Participer aux investissements matériels et aux travaux sylvicoles visant à réduire l’intensité et la fréquence des phénomènes naturels dangereux (glissements de terrain, avalanches, inondations torrentielles…)

Renforcer la stratégie foncière d’acquisition d’espaces naturels sensibles et aider les collectivités dans cette démarche.

 

Plan forêt départemental Consulter le plan forêt intégral
DANS LA MÊME SECTION